AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vie n'arrête jamais d'étonner.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nhyme
Apprenti


Nation : Sufokien
Messages : 7
Age : 24
Conjoint (e) : Secret one !
Humeur : Inculte

MessageSujet: La vie n'arrête jamais d'étonner.   Mer 31 Oct - 3:48

Nhyme marchait sur le bord de l'eau, observant l'étendue d'eau qui s'étendait. Derrière lui, la jungle incarnée, avec ses rochers abrupts et sa végétation luxurieuse, grinçait et râlait sous une pluie battante. Le chaos d'Ogrest continuait de dévaster le monde. Les poils écrasés contre sa peau à cause de la pluie, le Pandawa réfléchissait. Il apercevait un point à l'horizon, il lui semblait qu'il s'agissait de l'île de son enfance. Il lui semblait alors y être de nouveau.


Un jeune Panda courrait sur un îlot minuscule qui lui paraissait aussi grand qu'un empire. Il ne parlait pas, ne savait ni écrire ni compter, ni combattre. Sa seule famille et ses seuls amis étaient ces dopeuls qui peuplaient l'île. Le petit trébucha sur une racine et s'écrasa sur le sol. Il se redressa légèrement afin de s'assoir, et sentit un picotement au niveau de la main. Du sang coulait entre ses poils de petit Panda. Intrigué, il l'observa s'écouler, puis finit par le lécher à petit coup de langue. Les dopeuls qui constituaient sa famille s'approchèrent alors et, ces créatures étant des êtres d'une grande intelligence, pansèrent sa plaie.
Tout heureux de ce soin, le jeune panda repris sa course de plus belle, grimpant aux arbres et sautant de branches en branches. Il ne se souvenait de rien d'autre que cette île, que de ces dopeuls, mais il lui semblait bien pourtant que quelque chose manquait ici, qu'il n'était pas entièrement lui.
Il suivit la seule rivière de l'île après en avoir bu de longues gorgées d'eau, et se retrouva sur le rivage Nord de l'île. Une bouée Koinkoin s'y était échouée. Le petit Pandawa n'avait jamais rien vu de tel, et il s'en approcha craintivement, la toucha du bout du doigt à plusieurs reprises avant de comprendre que c'était un objet inamovible, tout comme les rochers ou l'écorce des arbres. Il joua avec pendant un temps, la faisant voler dans les airs et retomber sur le sol. Jusqu'au moment où la bouée tomba à l'eau.
Le Pandawa nagea pour la rejoindre, finit par s'y accrocher, quand tout à coup, le vent se leva. Une des tempêtes dont Ogrest faisait sa spécialité commençait. La mer s'agita tout à coup, et le petit Panda, à grand coups de bras, tentait de faire rejoindre le rivage à son bateau de fortune. Il n'y parvint pas. C'est ainsi qu'il se retrouva à dériver sur l'océan, sans savoir où il arrivait.


Un frisson lui parcourut l'échine. C'était un souvenir bouleversant que celui-ci. Il n'avait pu voir une dernière fois les créatures qui lui avait servi de famille durant toute sa jeunesse, il s'était retrouvé séparé d'eux, et était resté sur les flots pendant de nombreuses heures avant d'atteindre enfin un autre rivage.
Derrière lui, le vent soufflait de plus en plus fort, faisant plier les arbres de la jungle. Fermant les yeux et détournant le regard de l'horizon, Nhyme s'enfonça dans la forêt.


Le Pandawa se trouvait maintenant à l'Artère sans Arrête. La tempête s'était calmée et c'est là que Nhyme avait découvert Sufokia. C'est à cet endroit qu'il avait échoué, une dizaine d'année plus tôt, sous les yeux ébahis de la foule.

Le jeune Pandawa qu'il était alors avait été effrayé, découvrant qu'il n'était pas le seul être humanoïde, il découvrit les autres races et créatures qui peuplent le monde.
Une fois la crainte passée, il se mêla à la foule et entreprit la découverte de ce nouveau monde. Il observa les marchands tentant de vendre leurs produits et les pêcheurs revenir de la pêche avec des kilos de poissons accrochés sur leur dos. Il eut très peur en rencontrant un Xélor à moitié fou qui riait comme un hystérique au milieu de la foule. Allant se recroqueviller dans un coin, entre deux caisses. Il avait une quinzaine d'année tout au plus, et c'est là qu'un vieil Osamodas l'aperçut et l'emmena avec lui. Quelques mois plus tard, Nhyme – il avait été appelé ainsi par le vieillard – savait parler couramment l'amaknéen, il savait lire, écrire et compter, et par dessus tout, il savait combattre. Le vieillard lui avait inculqué l'amour de sa nation adoptive et la franchise.

C'est ainsi que le Pandawa était devenu, vers ses 20 ans, un Panda guerrier, avec la volonté d'aider tout le monde. Tous ces gens qui lui étaient inconnues il y a quelques années étaient devenus sa famille. Il ne voulait qu'une chose, les protéger toutes et tous. Se rendre utile.
Ainsi Nhyme combattit vaillament auprès des Soldats Sufokiens, avant de s'occuper de la garde.

Par ailleurs, le Pandawa était resté quelqu'un de très naïf, ayant encore une âme d'enfant. Il croyait à peu prêt tout ce qu'on lui disait, ne comprenait pas encore la plupart des éléments de ce monde. Certains se jouaient de cette naïvité pour se servir de lui, mais, Nhyme ne voyant que du bon dans les personnes, cela ne l'affecte que très peu.

[A poursuivre et améliorer ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La vie n'arrête jamais d'étonner.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des arrêtés municipaux
» Arrêté Municipal
» Arrêté du Jour de Marché
» Arrêtés municipaux de Verdun [Ne sont plus en vigueur]
» Aide arrêt flux RSS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne du Poney qui Tousse :: [Inter-Univers] Autour d'une table :: Paperasse-
Sauter vers: