AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un orphelin pas comme les autres

Aller en bas 
AuteurMessage
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:23

I-Nouvelle vie


958, quelque part à Amakna

Des cris et des pleurs de bébés résonnent de partout. Des "ouiiin" "Waak". On se croirait en plein accouchement. Non. C'était autre chose.

Greys Aviados avait trois nouveaux-nés dans les bras. Ce sont les siens. Des triplets, a dit l'Eniripsa qui a fait accoucher la mère. Il les regarde un moment, puis va dans une autre pièce, où se trouve la mère, morte lors de l'accouchement. Greys regarde le cadavre de sa femme, ne sachant que faire. Soudain, la petite Eniripsa nommée Jyn Ayko s'approche.

- Nous n'avons rien pu faire ... J.. Je suis sincèrement désolée monsieur Aviados ...

Greys reste silencieux. Son regard est vide, il semble être ailleurs. Il ne verse aucune larme, trop plongé dans ses pensées pour laisser une larme sortir.

Que faire ... Mes trois enfants ne peuvent pas être correctement élevés sans leur mère ... Et... Et ma maladie ... Que faire .. que faire ... ?!

- M..Monsieur ?
- Quoi encore ?!!
- J.. Il faut que vous preniez une décision ... Allez-vous les garder ... ?
- ... Décidez à ma place, de toute façon j'n'en ai rien à faire...

Greys quitte la salle en claquant la porte, laissant derrière lui trois vies au destin incertain.

Le Crâ sort du bâtiment. Il pleuvait. Les goutelettes de pluie avaient déformé sa coiffure légèrement aérodynamique d'habitude.

- J'peux pas faire ça ... Non !!

Greys se précipite en courant vers la pièce où se trouvent ses enfants. Du moins, se trouvaient. La pièce était vide. Totalement vide, comme s'il ne s'y était rien passé du tout. Tout avait disparu ; les nouveaux-nés, l'Eniripsa, la mère...

- ... Non ... Pas ça !! Greys martèle le sol de coups de poing. Ils sont à moi !!

Une voix semblant venir d'ailleurs ... Un peu en hauteur ... Greys sort du bâtiment et découvre un Roublard accroupi sur les tuiles du toit, tenant Volârc, Volâme et Volsang, les trois bébés du Crâ dans ses bras. Le roublard parle calmement et doucement, d'une voix grave.


- Mais tu n'en veux pas.
- Q..Qui est là ?! Que voulez-vous ?!
- Je suis le nouveau père de ces enfants.
- Jamais ! Ils sont à moi ! JE suis leur père !

Greys concentre son wakfu pour créer une flèche verte fluorescente, la Flèche Destructrice. Il tend la corde de son arc, paré à tirer.

- Tu oserais m'envoyer cette flèche ... Si tu me tires dessus avec ça, tes mioches y passent aussi. Et tu dois savoir que je n'hésiterai pas à les tuer si je me sens en danger ..
- Hmpf ... Monstre !!
- Ecoute moi bien. Si tu tiens à la vie, laisse moi partir avec ces gamins et oublie les. Conseil.
- ... Non !!
- Bien ... Alors tu ne me laisses pas le choix.

L'homme masqué jette un grappin sur un autre toit et s'y hisse. Il dépose les enfants sur le toit, hors de danger.

- Alors on va règler ça. Le roublard se craque les doigts, et sort une petite machine de sa poche. Il la jette au sol, puis elle se "déplie" et prend une taille relativement moyenne. Un roublabot.

Le roublabot fait sortir des barbelés enflammés d'une sorte de boite métallique intégrée à lui même. Les barbelés enroulent Greys, et le maintiennent prisonnier. La peau de Greys commence peu à peu à saigner à cause des écorchures que les barbelés lui ont fait. Il pousse un cri de douleur :

- AAARG...

Le Roublard sort un petit boitier de sa poche et le pose au sol, puis il appuie sur un bouton rouge, ce qui déclenche un compte à rebours.

- J'ai oublié de te dire que j'ai piégé les alentours. Amuse-toi bien. Boom boom.



Greys ferme les yeux, quelques larmes coulant le long de son nez et sur ses joues.

Volâme ... Volârc .. Volsang .. Mes enfants .. Je suis désolé ... J'ai voulu vous abandonner ... Tenez bon ..

Silk, le Roublard, rejoint les enfants de Greys, les reprend dans ses bras, et s'en va en ricanant

Dix ... Neuf ... Huit ... Sept .. Six ... Cinq .. Quatre ... Trois ... Deux ... Un ...

Zéro.

Tout le secteur est carbonisé. Les personnes dans les environs, horrifiées, aperçevaient dans le ciel un énorme nuage de poussière et de gaz..

Silk s'arrête sur un toit en hauteur pour admirer le spectacle. Puis il continue sa route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:23

II-L'Entraînement


15 Ans plus tard ...




Dans une petite maison du Boulevard du Bouffe-Lard, à Brâkmar, trois enfants se disputent.

-Donne moi ça !
-Non !
-Donne !
-Je te dis que non !

La fille intervient.

-Rah là là ces garçons ! Toujours à se chamailler ! Papaaaaaaaa, dis à Volsang et Volârc d'arrêter !

-Non !
-Si !
-Non !
-Je te dis que si !
-Et moi je te dis que non !!

Silk Mortemain décide enfin d'intervenir.

-Ca suffit ! J'en ai assez que vous vous chamailliez pour ces jouets ! À votre âge, non mais ! Et puis d'ailleurs, j'ai décidé que j'allais vous entraîner !

Le groupe de bambins reste bouche-bée.

-S..S'entraîner ? dit Volâme.
-Parfaitement ! répondit le Roublard. Laissez moi deux minutes, je vais chercher quelque chose.

Silk s'éclipsa dans une autre salle, et en revint quelques minutes plus tard avec trois sacs qu'il déposa sur la table. Mais aussitôt posés sur la table, les enfants se disputaient déjà les sacs.

-Je prends celui là !
-Non, moi !
-Non, moi !!
-ARRÊTEZ ! CA SUFFIT ! OU BIEN ON ARRÊTE L'ENTRAÏNEMENT AVANT MÊME D'AVOIR COMMENCÉ ! hurla le père.

Ils se turent et saisirent chacun leur tour un sac au hasard puis chacun ouvra le sien.

-J'ai un arc ! dit Volârc.
-Une dague. dit Volâme.
-J'ai un sabre. finit Volsang.

"Papa, pourquoi nos armes sont bleues fluorescent ?!" dirent-ils tous en choeur.

-Ce sont des makabras. Des armes évolutives. Elles ont cotoyé tellement de créatures pendant une période puis délaissées pendant une autre qu'elles sont devenues comme ça. À la fin de votre entraînement elles seront puissantes, parce que vous aurez libéré leur force d'antan ! Enfin j'espère ... explique Silk.

-Coooooool. dirent-ils tous ensemble.

-Suivez-moi, on va au bois de Gueule.

Et ils sortirent de la Demeure Mortemain et allèrent vers ladite forêt. Le Roublard présenta aux adolescents un groupe d'énormes arbres

-Ca, c'est des Pins Sylvestres les enfants. Le premier qui en détruit un apprendra sa première technique de sortilège. Seules vos armes sont autorisées.

Et ils restèrent des heures à faire des entailles, à taper sur ces géants de bois. Rien. Ils n'avaient réussi qu'à s'épuiser eux mêmes.

Encore des heures d'entraînement. Et cela se produisit.

De l'énergie sortit de la dague de Volâme au moment où elle tapa l'arbre pour la énième fois. L'arbre fut percé, et ce n'était pas une petite encoche mais un gros trou.

-Bien. Bravo. Suis-moi. Et Volârc et Volsang, vous ne bougerez pas d'ici tant que vous n'aurez pas réussi.
-De toute façon c'est toujours elle ! dirent les garçons.

Volâme nargua ses frères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:24

III- L'Encapuchonné






Il faisait nuit, Brâkmar était sombre. Plus sombre que d'habitude. Les habitants le sentaient, mais Volsang et Volârc s'entraînaient toujours. Les écorchures et blessures décoraient leurs corps comme les guirlandes de Nowel décorent les sapins.

-Allez, encore un peu !
-On va y arriver !

Les deux frères redoulèrent d'effort, jusqu'au moment où une ombre emmitouflée dans une capuche jaillit de nul part. La personne portait un chapeau gros et rond.

- Hé... Regarde... ! chuchota Volsang.
- Ne bouge pas. C'est un encapuchonné. À tous les coups il va nous attaquer.
- Un encaquoi ?
- Encapuchonné. C'est un clan de combattants. Papa a déjà eu affaire à eux. On dit que s'ils vous attaquent en groupe, pas la peine de fuir. C'mort.

Un frisson parcoura les deux garçons.

-Quand je te dirai de fuir, tu dégages.
-JAMAIS !! cria Volsang.
- Bravo.

L'encapuchonné enleva son costume.

-Bonsoir à vous. Voici devant vous Tom Senléwis ! Souriez, vous allez mourir !

Les Mortemain ravalèrent leur salive. L'encapuchonné était un Ecaflip, il portait un énorme collier de dents de requin autour d'un cou gris, comme le reste de ses poils toutefois et une tunique rouge vif. Il dit qu'elle était autrefois blanche.

-Tout le sang que j'ai du m'tartiner pour qu'elle devienne rouge, vous vous rendez compte ! J'espère que le votre est d'un rouge assez vif, j'en ai marre de ce rouge-bordeau.

Et il fonça vers eux, griffes en avant, courant vers Volsang.

Le Sacrieur bondit et s'accrocha à une branche. L'Ecaflip sourit.

- Tu veux jouer à chacha perché ?! J'aime ça !

Volsang essayait d'éloigner l'encapuchonné de Volârc, le temps qu'il prépare son arc. Volsang tomba de l'arbre, applati sur le ventre.

L'Ecaflip s'approcha doucement en se lêchant les babines. Il planta ses griffes dans le dos de Volsang. Le sang coulait.

Aussitôt ceci fut accompli, l'Ecaflip receva une flèche de vent qui balaya l'Ecaflip

-Retouche, plus JAMAIS... À MON FRÈRE !!

Le Makabrarc de Volârc était devenu bleu fluorescent. Tandis que Volârc aidait son frère à se relever, l'Ecaflip avait joint les mains (Comme un Kamehameha) et lêchait le sang qui coulait du trou qu'avait fait la flèche, sur son épaule, tout en gardant un oeil sur ses adversaires.

Volsang se releva et Volârc et lui tentèrent de fuir.

Trop tard.


- MORSURE D'ECAFLIP ! cria Tom.

Des mains de l'Ecaflip sortit un énorme visage de chacha, violet. Il s'approcha des frères et les balaya, ainsi que tout ce qui était sur sa trajectoire.

La zone qui avait été touchée était maintenant dépourvue d'arbres, et une sorte de chemin était creusé en surface, comme un lit de rivière vide. Tom avançait, suivant le chemin, alors que Volsang et Volârc étaient inconscients, en sang. Il sortit une dague de sa poche et la pointa vers le cou de Volsang.

- Hin hin hin .. Je vais me faire le plaisir de te dépecer puis de ronger ton cadavre ... dit-il d'une voix glauque... MEURS !!

Éclaboussure de sang.

Volâme avait planté une dague dans le dos de Tom, qu'elle avait atteint en lançant une fourberie sur lui. Elle observait le combat depuis le début.


-J'vous ai pas trop manqué, les frangins ? sourit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:24

IV-La Vérité







Septange 969...

Six silhouettes débarquent au zaap d'Astrub, déguisées de draps de couleur sombre.

-Nos cibles sont un Crâ qui a la quarantaine, et un Eniripsa albinos.
-Albinos ?
-Ca veut dire qu'il a la peau et les cheveux blancs, et les yeux rouges. dit une voix de femme.
-D'accord. Et qu'est-ce qu'on en fait si on les trouve ?
-Tuez le Crâ. Quant à l'Eniripsa .. Capturez-le.
-Entendu ! firent les cinq voix restantes.

Ca ne faisait aucune doute. Ces personnes là étaient Silk, "ses" enfants, sa soeur, et Shapri. Le trio de gamins .. Ou plutôt d'adultes, car ils avaient maintenant 21 ans, avança en direction de la taverne, mais il y avait trop de gens, et ils pouvaient mal repérer leurs cibles dans la foule, alors ils se séparèrent.

Volâme grimpa en haut du toit et examina attentivement les personnes qui se livraient à des activités barbares et sans intérêt telles que se jeter de la bière dessus ou encore se taper dessus avec les tabourets ! Elle vit aussi LE Crâ, assis seul à une table, borgne, mais cela elle ne pouvait pas le voir car il avait les yeux bandés, la chevelure ivoire, et l'autre oeil encore valide d'un vert profond. Il sirotait du vin.

Elle invoqua un double, et lui donna un flacon de poison, tandis que la vraie Volâme alla occuper le Crâ. Le double, ni vu, ni connu, versa tout le poison dans le verre du Crâ. Il prit une gorgée de sa boisson et se retourna vers la vraie Volâme.

- Tu as bien grandi.. Volâme.
- Comment vous connaissez mon nom ?!
- Luck .. Je suis ton père ..

Mot de l'auteur : Hm', rembobinage. Dark Vador s'est invité dans les studios.

- Volâme .. C'est moi .. Ton p-

Et il s'étouffa. Le poison avait fait effet. Volâme avait compris la situation. Greys s'écroula, il crachait du sang et saignait du nez. Les autres personnes se trouvant dans la taverne étaient sans doute trop occupées à s'amuser pour regarder le spectacle.

Les larmes aux yeux, elle fuit, loin de la taverne.

Quelques heures plus tard, les Voleurs des Ombres, la guilde créée par Silk Mortemain, étaient tous devant le zaap, prêts à partir. Tous, sauf Volâme.

-Vous avez des nouvelles de votre soeur, les garçons ?!
-Non. Et en plus on a pas trouvé la fée blanche ! dit Volârc.

Il se mit à pleuvoir.

- Bon, tous au repaire. Je suppose qu'elle saura rentrer toute seule. De toute façon je n'ai pas envie d'attraper un rube. Cap vers Brâkmar !

Et ils plongèrent tous dans le tunnel de lumière et de wakfu qui allait les ramener chez eux.

Elle ne revint jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:24

V-La Vengeance







1 Mois plus tard ...

Il faisait jour, les douces Bellaphones réveillaient la population Brâkmarienne avec leurs chants divins. Une tasse de mékafé salé à la main, Silk Mortemain sort de la Demeure Mortemain afin d'aller vers le puits le plus proche et se laver.

Une ombre le suivait de près. Après quelques minutes de marche, il se retourna brusquement et fit énormément surpris de découvrir que c'était sa fille, Volâme, qui n'avait pas donné de nouvelle depuis l'expédition à Astrub.

-Ma fille ?! Dans mes bras !

Ils coururent l'un vers l'autre, pour se blottir chacun dans l'autre.

Puis ... Coup de traitre. Volâme planta une dague dans le dos de Silk, et répèta l'action pour être sûr qu'il ne pouvait pas riposter.




Crève !!


- Crève !! Je ne suis pas ta fille, enfoiré. MENTEUR !!



Silk tomba sur le dos, il regardait Volâme sans pouvoir bouger, la bouche dégoulinante de sang. Elle lui donnait des coups de pied dans le visage et lui cracha dessus.

-Tu ne mérites pas de vivre, espèce de sale connard ! À cause de toi j'ai tué mon propre père ! Vas te faire foutre !!

Volâme abandonna Silk, couché sur la terre sulfureuse et brûlante de Brâkmar. Les seuls témoins de cet acte abominable étaient les bouftous, les bellaphones, et les scarafeuilles qui trainaient par là...



Un sentiment de trahison, de dégoût, et un peu de regret.

Le Roublard poussa son dernier soupir et resta les yeux ouverts. Silk Mortemain venait de basculer dans le Grand Vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:25

VI-Charognards


On dit qu'un cadavre met deux jours avant de commencer à se décomposer. Non, celui de Silk Mortemain était en charpie lorsque Volsang et Volârc le découvrirent, affalé sur le sol, nageant dans une énorme flaque de sang mélangé à de la boue, après seulement quelques heures, depuis le meurtre. Le corps empestait.

Les habits, eux, étaient intacts.

Les deux garçons avaient découvert très facilement le cadavre. Il suffisait de suivre le flux d'animaux sauvages aspirant à manger un peu de chair fraiche. Ils n'eurent pas le temps d'être triste, car il y avait aussi une autre sorte de charognard... Un Eniripsa à la peau noire, les yeux et les cheveux rouges, habillé d'une robe noire moulante, une baguette en bois à la main. Il était venu pour quelque chose de précis.

Volârc et Volsang crurent au départ que c'était lui le tueur. Il y avait de quoi, il avait l'air d'avoir l'esprit tordu. Il avançait en marmonnant.

-C'est toi, hein ?! C'est toi, c'est toi qui l'a tué, espèce d'enfoiré !!! lança le Sacrieur
-Shaa kaaa iaaa ikoo raa...

Volârc, lui, s'efforçait de rester calme. Ce que murmurait l'étrange personnage ne présentait rien de bon. Ses doutes furent confirmés lorsque le cadavre de Silk sembla se rapiécer.

C'était en effet le cas.

- Contre nature !! cria l'Eniripsa en levant les bras et en poussant un rire fou.

C'était dur à croire, mais Silk Mortemain était debout. Il ressemblait à une goule, et avait même perdu quelques parties de son corps, telles que son oeil gauche, et sa main droite. À cause de cela il ne pouvait plus se livrer à certaines activités.

Mot de l'auteur : Mais qui a laissé le stagiaire mettre son grain de sel dans l'histoire ?!!

-Que.. Qu'est-ce qui se passe ?! dit enfin le Crâ après un si long moment de silence. Qu'est-ce que tu lui fais ?!
-Silence. dit calmement l'Eniripsa.
-Non !!

L'Eniripsa sembla réfléchir un moment. Il se résolut enfin à parler après quelques instants à regarder droit devant lui, dans l'horizon.

-Bon... Puisque de toute façon vous allez mourir juste après ça.. Je peux vous dévoiler mon plan. Je suis un Eniripsa pas comme les autres. Je ne suis pas une de ces tapettes qui ne fait que soigner son prochain. Je tue.
J'avais déjà entendu parler de votre père dans le temps. Il était réputé pour être très fort. Je profite de sa mort pou-

Il ne put pas continuer. Volârc le coupa en lui tirant une flèche dessus. Il l'esquiva.

-Très bien, je vois que vous voulez la manière forte... Vous l'aurez voulu !

Il battit de ses ailes semblables à des ailes de dragon et vint se placer sur un pic escarpé non loin de là, relativement bas, mais assez haut pour être hors d'atteinte.

Le corps de Silk Mortemain, oui corps, parce que maintenant il semblait avoir repris vie, leva le bras qui était encore muni d'une main. Il avait dégainé un pistolet d'on ne sait où et le pointait vers le groupe.

-Tu crois nous faire peur, Eniripsa de malheur ?!

Mais l'Eniripsa était trop loin et trop concentré pour faire attention à ce qu'il disait. Il avait les yeux fermés et disant des incantations.

Peu de temps après que Volsang eut provoqué l'Eniripsa, deux autres corps goulifiées apparurent de sous-terre. Un Xélor et un Sadida.

Le Sadida avait le poil rouge vif et le Xélor avait une armure noire, comme ses bandelettes. Des bandelettes qui cachaient sans doute un corps à moitié mécanique et .. Humain. Ses jambes qui étaient découvertes en témoignaient et on pouvait généraliser le cas à tout le corps.

Les jambes en question étaient un ensemble de rouages et de barres de ferre, et aussi d'os et de chair.

Le Sadida posa une main au sol puis des ronces ma foi très grosses en jaillirent et virent s'enrouler autour de Volsang.

Le Xélor, lui, tendit son bras vers Volârc et il lui gela les jambes.

Les frères étaient maintenant à la merci de leurs ennemis, immobiles.

Silk Mortemain tenait encore son pistolet, et ne visait personne pour l'instant.

Pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:25

VII-Boom


Silk Mortemain avançait d'un pas lent, le regard vide. Il posa son pistolet entre les deux yeux de Volsang et appuya bien fort.

Volsang commençait à transpirer. Silk pouvait tirer à tout moment, mais quelque chose semblait l'arrêter. Quelque chose d'invisible.

-Donc, c'est comme ça que tu veux que ça finisse. Tu veux tout foutre en l'air ! dit Volârc. Tu nous as élevés, entraînés.. On t'a même suivi dans ton projet de Voleur des Ombres. On a tué plusieurs personnes pour toi et on en a capturé aussi. Rappelle toi l'Eniripsa blanc, Albynn ou je ne sais quoi. Celui à qui tu as voulu faire un procès ! Certes, un Crâ.. Nathaniel de Bonta l'a sauvé. Et là, tu nous tues, en nous montrant que tu t'es servi de nous ?!


Silk parut être touché par ces paroles. Mais il n'y avait plus personne dans cette carcasse de mort-vivant, pas plus que de sentiments. C'était clair.

Mais Silk baissa son arme. Au loin, sur le pic, l'Eniripsa avait ouvert les yeux et avait arrêté de crier des paroles magiques. Il descendit de son perchoir en flottant, sans battre des ailes.


- Ce n'est pas drôle si ce sont eux qui vous achèvent ! Je ne prendrai aucun plaisir si je les laisse vous tuer.

Et sur ces mots, il claqua des doigts, puis les cadavres disparurent sous les yeux ébahis des frères Mortemain.
L'Eniripsa leva sa baguette en direction du ciel, puis la pointa vers chienchien sauvage qui était là, attiré par l'odeur de cadavre encore existante.

Le sorcière bougea légèrement sa baguette dans tous les sens, mais pas du tout anarchiquement. Une sorte de marque s'était dessinée sur le chienchien.

-Il va exploser, et vous aussi ! Quelle belle journée pour une douche de sang, n'est-ce pas ?! dit machiavéliquement l'Eniripsa.

Il y avait un silence à glacer le sang.

Les frères fermèrent les yeux un long moment puis les rouvrirent. Alors ça y est.. C'était fini. Il n'y avait plus rien. Mais ce n'était pas la mort. L'Eniripsa n'était plus là, pas plus que le bouftou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol'

avatar

Nation : Sufokia
Messages : 34
Age : 22 Ans
Conjoint (e) : (Anciennement) Soda'Në Yaseï
Localisation : À Sufokia la plupart du temps.
Métiers : Armurier, Maître d'Arme à Distance, Boulanger
Humeur : Volesque !

MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   Mer 31 Oct - 11:26

VIII-Départ


-Qu'est-ce qu'on fait ... ?
-On retourne à la maison. On va à Sufokia.
-Pourquoi Sufokia ?
-On a de la famille là bas.
-De la famille ?
-Je ne peux pas t'expliquer ici.
-Hu.. Mais... !
-Tais-toi et suis moi.

Ils sortirent de la demeure Mortemain, des sacs à dos .. Sur le dos... et regardèrent la maison dans laquelle ils avaient grandi une dernière fois.

Après une journée entière de marche, ils arrivèrent à l'ambassade Sufokienne, à Astrub. Là, un Féca était assis devant un bureau à l'étage, plongé dans de la paperasse. Nos héros attendirent un moment dans la salle d'attente avant d'être appelés. Ils laissèrent leurs sacs sur place.



-Nom prénom ?
-Volârc Mortemain.
-Nom prénom ?
-Volsang Mortemain.
-Âges ?
-21 ans.
-Et l'autre ?
-Aussi.
-Nationalité ?
-Brâkmariens, tous les deux.
-Je vais étudier votre dossier. Revenez demain pour avoir une réponse.


Le lendemain était le 31 Octoilliar...

Ils avaient passé la nuit dans des cabanes non loin de l'ambassade. À leur réveil, les villageois couraient dans tous les sens, pourchassés par des bouftous oranges, portant une énorme citwouille sur eux, et dans l'air planait une atmosphère malsaine...

Ils coururent vers l'ambassade. Vide. Entièrement vide. Non, pas tout à fait... Une sorcière se tenait là, debout, ou plutôt en train de flotter. Derrière elle, baillonné et assis par terre, adossé au mur, le maire. La sorcière le regardait et lui disait :

-Tu ferais une belle citwouille... Toi.. Niahahahahaha !
-Mmmm Mmmmm Mmmm mmmMmm !

Et elle le changea en citwouille en posant son doigt sur son front.

-Oh mon Dieu, elle a tué Kenny ! cria Volsang.
-Espèce d'enfoirée ! répondit Volârc

Rembobinage

-Hm', je vois que nous avons des invités.. Bouftoutus Mauditus ! dit elle en levant ses mains griffues.

Des bouftous jaillirent de nul part et sautèrent sur nos héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un orphelin pas comme les autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un orphelin pas comme les autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée entre filles pas comme les autres... | Lyann
» [Vidéo] Un contrat pas comme les autres
» 1000 livres à écouter gratuitement sur le nab
» [CR Région Est] CR d'un tournois pas comme les autres
» Le brageut, un baton pas comme les autres ! ! !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne du Poney qui Tousse :: [Inter-Univers] Autour d'une table :: Paperasse-
Sauter vers: