AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldenval

avatar

Messages : 3

MessageSujet: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Jeu 17 Jan - 10:00

[HRP]Pour le thème d'Eldenval tapez "Ryuusahou" dans Youtube et prenez le premier lien, si vous voulez *peut pas poster*[/HRP]

Le bourdonnement des machines, le tic-tac de l’horloge… Finalement il s’y était habitué. Autrefois avide de calme et de tranquillité, aujourd’hui adepte de ces bruissements sonnant comme une douce et longue mélodie à ses oreilles. Dans la pénombre d’une salle aux couleurs pourpres, il observait calmement d’un regard vif chacune de ses créations… inertes. Et pourtant, l’eniripsa ne put s’empêcher d’afficher un sourire plus que satisfait. Son sourire fut vite rompu lorsqu’il entendit une voix faiblarde, provenant du fond de la salle qu’il se contenta d’ignorer avant de remonter un long escalier menant jusqu’à son cabinet de médecin, tout en prenant soin de fermer la porte à clef derrière lui.

Eldenval poussa un long soupir. Pas de patients aujourd’hui. Aucun rendez-vous. C’était le moment idéal pour lui de se rendre à Sufokia. Il quitta Bonta avec un peu d’hésitation, s’étant effectivement habitué depuis fort longtemps au confort du Faubourg, mais avait-il vraiment le choix… ? Il se rappelait de son entretien avec Sibyl il y a quelques jours, il lui suffisait maintenant d’écrire quelque chose, qui puisse convaincre l’ensemble.

Après avoir pris le Zaap non sans mécontentement, il marcha le long de la Dune Kane jusqu’à cette fameuse Taverne de la Milice, puis y entra. Quelques personnes étaient déjà installées à l’intèrieur, peut-être des étrangers, à vrai dire il n’en tenait pas compte. Il s’avança d’un pas lent et hésitant, jusqu’à arriver dans la pièce principale. Des cheveux blonds presque longs parfaitement coiffés, des de couleur bleu azur, un visage fin et un sourire permanent, une bague d’argent sur chacun de ses doigts, des habits nobles, un long manteau noir, c’était principalement ce qui caractérisait Eldenval, héritier d’une famille d’aristocrate existant depuis des générations. L’on dit qu’il aurait du succès avec les femmes, mais nul ne le sait vraiment, beaucoup convoitent sa fortune, d’autres préfèrent simplement l’éviter... Enfin, il ne passait pas inaperçu dans l’établissement, et il profita de cet effet de « surprise » pour hausser légèrement la voix, afin de se faire entendre :

- S’il vous plait… Je voudrais une table… Loin des pauvres, surtout !

Des rires éclatèrent de part et d’autre de la Taverne, d’autres s’insurgeaient. En fin de compte, il devra se contenter de choisir une table lui-même, c’était affligeant, une véritable déchéance, une décadence. Une fois sa table choisie, il posa avec délicatesse un morceau de tissu blanc sur sa chaise, puis sur la table à laquelle il allait s’installer : il ne voulait pas se salir, que ses vêtement soient souillés par les résidus de pauvre. Une fois ceci fait, Eldenval prit une plume dorée, et un parchemin vierge, puis se mit à écrire dans le silence le plus total, tandis que la plupart des regards étaient toujours rivés sur lui. C’est au bout d’une heure d’acharnement qu’il termina sa lettre, qu’il vint accrocher sur le panneau.


« Messires, Messieurs, Mesdemoiselles, Mesdames,

Je me présente à vous : Sieur Eldenval, célèbre médecin Eniripsa, en provenance de la charmante, gracieuse, noble ville qu’est Bonta. Il est possible que mon nom vous soit inconnu, peut-être n’aviez-vous pas assez d’argent pour me consulter… ? Ou alors, vous préférez consulter des … Pauvres ?

Oh, non. Je ne suis pas là en tant que critique, rassurez-vous, si je l’avais voulu j’en aurais dit bien plus… Passons. La raison première de ma modeste, majestueuse, exceptionnelle venue, est qu’il serait bon pour moi d’intégrer votre Milice. Pourquoi ? Tout simplement parce que je pense qu’il est temps pour moi de m’aérer un peu, de voir ce que ça fait d’être intégré dans un groupe – même si la majorité du groupe est pauvre- , et connaitre un peu plus ce monde dans lequel nous vivons. Depuis très jeune, j’ai vécu dans la richesse, le luxe, et j’en suis fier, car j’ai hérité des bonnes manières, et de tout un tas d’avantages qui me sont précieux. Aujourd’hui je suis un célèbre médecin, mais à quoi bon soigner des personnes avec qui je n’entretiens aucune relation ne serait-ce amicale ?

Si ces raisons ne sont pas suffisantes, eh bien je prouverai ma valeur en tant que médecin. Sachez-le, j’ai des talents exceptionnels, je suis l’un des meilleurs, certains d’entre vous pourront sans doute le confirmer… Je vous ferai peut-être une démonstration si vous en avez l’envie, mais je doute que cela soit nécessaire, mes mots suffisent à convaincre qui que ce soit, le pouvoir des mots est tellement puissant, parole d’Eniripsa.

Certes je divague. Comment ai-je connu votre Milice me direz-vous ? Eh bien je l’ai connu par le biais du Comte Ascheryth, qui est parmi vous depuis quelques temps si ma mémoire ne me fait pas défaut. Et parfois il me conte quelques-unes de vos aventures, de vos péripéties, et cela m’a donné envie de vivre les mêmes expériences bien qu’elles me paraissent barbares au premier abord. Je connais Dame Sibyl également, enfin je suppose que toutes ces choses ne sont que superficielles pour vous.

Je rajouterai que ma présence dans vos rangs ne fera qu’accentuer le niveau de la Milice, et bien plus encore. Je suis un atout. Enfin, pardonnez ma modestie.

Ce sont-là les derniers mots que j’ajoute à ce parchemin, je suppose que vos yeux n’en supporteront pas d’avantage, j’imagine que la lecture dans une région barbare n’est pas recommandée.

En espérant une réponse favorable de votre part.

Sieur Eldenval. »

Il était plutôt fier de son « œuvre » et il était certain de convaincre chacun des membres grâce à ce parchemin. Il ne lui restait plus qu’à patienter, enfin ce n’était pas un problème majeur, et il en avait pris l’habitude. Le temps était certes précieux, mais il faisait des miracles de son point de vue. Il vérifia une dernière fois le contenu de la lettre, cherchant du regard d’éventuelles fautes ou maladresses, mais c’était déjà parfait.

Il rangea sa plume, et prit la porte de la sortie, sans adresser un seul regard aux autres qui n’avaient pas d’intérêt. Il soupirait, se disant qu’il allait encore devoir marcher jusqu’au Zaap pour retourner à Bonta. Enfin, c’était pour le Bien de tous après tout, et de toute manière l’Eniripsa songeait déjà à revenir pour consulter régulièrement les éventuelles réponses. Enfin, prenant la direction opposée à celle de la Taverne, il marmonna avec un léger sourire :


- Très cher, tu seras le prochain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lethis
Patron à la place du Patron
avatar

Messages : 1467
Age : ... Jvous en pose des questions? <<
Conjoint (e) : Stoi qu'on joint.
Localisation : Entre ici et là-bas
Métiers : Récolteur fou
Humeur : Épicé

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Jeu 17 Jan - 16:42

Deux horribles yeux oranges étaient fixés sur l'Eniripsa blond durant tout le temps de sa présence à la Taverne du Poney qui Tousse, et ce avec une discrétion surprenante. Leur propriétaire avait bien pris soin de s'installer à une des petites tables du coin, parfaites pour observer la salle principale sans éveiller d'intérêt auprès de ses cibles potentielles.

Deel l'Osamodas à la peau grise ne portait pas sa tenue habituelle rouge et noire, cette fois-ci il était vêtu de plus de fourrure ainsi que d'un grand chapeau ressemblant furieusement à ceux que portent les partisans du Culte d'Ogrest: cela avait l'avantage de le rendre difficilement reconnaissable en plus de dissimuler son regard à l'ombre à peu de frais.
Avant l'arrivée d'Eldenval, il scrutait sans relâche parmi la foule plus ou moins imbibée lequel d'entre eux allait lui servir à confectionner son prochain vêtement, lequel était suffisamment ivre et seul pour qu'il puisse être éliminé rapidement.
Il avait déjà repéré deux ou trois de ces "matières premières", un Pandawa au poil bien fourni notamment, mais trop résistant à l'alcool maison pour se faire estourbir sans danger.
Sinon il y avait toujours ce grand rouquin avec ses camarades Iops, Deel était sûr que leur cuir serait très résistant pour d'éventuelles bottes. Trop dangereux cependant, car en groupe. Et puis ils ont l'air d'habitués, si un seul d'entre eux manque une enquête aura lieu n'est-ce pas?

Il déplorait intérieurement cette difficulté d'exercer son métier en paix avec toutes ces lois et interdictions, chose qui lui ferait presque regretter les coupe-gorges de Brâkmar. Au moins, en jetant les restes dans la lave personne ne pose de questions.
Il était absorbé par ses réflexions à tel point qu'il n'entendit pas Eldenval ni son air hautain. C'est seulement lorsqu'il sortit sa plume que ses yeux captèrent le reflet doré et qu'il put détailler le personnage.
Le moins que l'on puisse dire c'est que ce type était riche déjà. Ou alors qu'il faisait très bien semblant.
Quoiqu'il en soit il ne devait pas être bien dans sa tête pour étaler ainsi sa fortune au tout venant, il songea que là d'où il venait un tel comportement valait à coup sûr un coup de poignard dans le dos dans une ruelle sombre suivi d'un dépouillage intégral des biens matériels.

Deel passa doucement sa langue sur ses lèvres tout en fixant cet homme. Il avait peut-être une opportunité à saisir.

Il resta immobile ainsi un certain temps, même après que l'Eniripsa eut écrit son parchemin et qu'il fut parti. Il ne voulait pas donner l'impression de s'intéresser trop à lui, si jamais quelque chose devait arriver. Prudence.
Quand il fut assuré que personne ne faisait attention à sa présence il se leva pour prendre la fameuse candidature afin la lire en paix à sa table.

Il ne put s'empêcher de sourire comme un dément à la lecture de ce parchemin, fier de son intuition cette fois encore.
Ce type... lui... cette rencontre fortuite lui permettra de faire tant de choses...
Deel chercha de quoi écrire et prit la peine de répondre.

"MoI LeThIs Je SuIs TrÈs TrÈs PoUr La VeNuE d'Un AuTrE eNiRiPsA ♥
C'eSt UnE gRaNdE jOiE eT uN iMmEnSe PlAiSiR eT jE pEnSe Qu'On SeRa GrAvE cOpAiNs ♥

SiGnÉ: Le PaTrOn LeThIs ♥ "


Il relut sa fantastique imitation du style d'écriture de l'Eniripsa de pacotille qui sert de Patron à cette Milice et pensa que personne ne découvrirait la supercherie.
Une chance que Lethis ait une présence aussi aléatoire à la Taverne, lui-même ne remarquera sans doute pas sa petite "plaisanterie".
Deel reposa le parchemin sur le panneau discrètement avant de sortir lui-même, le visage déformé par une haine avide.

"Je n'ai plus besoin de Sibyl~"

[hrp: fear me § ]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
« I hate being bipolar.
Its awesome! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sibyl
Milicienne
avatar

Nation : Sufokienne
Messages : 465
Age : 22
Métiers : Dresser des enfants, manger des enfants

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Ven 18 Jan - 6:33

Citation :
Carnets de Glenfaël Nimah

[...]
Ma chère fille est revenue... !

Lycia, ma fille, s'est enfin résignée, bien qu'elle ait opposé de la résistance. Elle s'est rendue aujourd'hui dans la demeure familiale et a tenté de m'attaquer, consciente que son stade était irrécupérable - heureusement, les fragments déjà injectés dans son âme grâce au cube promettent d’être puissants. J’espère que c’est là la cause de son changement accéléré. Cependant, bien que sa nature joyeuse et travailleuse soit restée, j'observe quelques comportements inexplicables...

Restent ces pouvoirs aériens qu'elle a développé et qui ont bien failli causer ma perte... Elle doit reprendre son apprentissage de soigneuse comme Sibyl le faisait avant sa mort prématurée.
Ce n'est pas la peine de me le dire, il est vrai que j'ai perdu l'esprit. Mais Sibyl n'est jamais vraiment partie...
[...]




Si personne ne le formulait clairement, le changement étrange qui semblait faire rayonner le sourire de Sibyl faisait également hausser quelques sourcils. Du jour au lendemain, la tempête des idées qui sévissaient son regard avait disparu sans laisser de trace, pour laisser place lentement mais sûrement à une douce exaltation permanente — folie ? Le changement avait survenu petit à petit, si bien que son ancien esprit sérieux et pragmatique semblait un souvenir.


Mais l'Eniripsa avait toujours un endroit où se sentir chez elle, et peu importe sa réalité, il n’y a nulle part comme chez soi.
Un "Bonjour !" lancé d'une voix claire retentit dans la salle de la Milice, suivi par les pas d'une Eniripsa aux cheveux longs et bruns. Elle portait un grimoire dans sa main gauche - une intuition étrangère lui avait soufflé de se replonger dans l'étude des soins, et c'est ce qu'elle avait entrepris avec zèle. Ses yeux s'arrêtèrent sur le nouveau parchemin. Eldenval... son esprit ayant à moitié éludé l'incident avec le puissant Cube, elle le lut donc dans une lumière positive. Elle aurait besoin de lui pour son apprentissage, et ses manières seraient vite corrigées avec la période d'essai...

"Je suis POUR votre intégration. Vous devrez vous accomoder des 'pauvres' si vous voulez tenir plus de deux jours ici - également, j'aurais quelque service à vous demander la prochaine fois que vous passerez. A bientôt !
Sibyl."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Litanie
Milicienne
avatar

Nation : Sufokia
Messages : 29
Age : 19

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Ven 18 Jan - 6:44

Cela fait partie des obligations des apprentis comme des autres miliciens. Regarder les candidatures et voter en fonction.

Litanie a bien failli ne pas mettre de nouveau le pied dans la taverne ce jour-là. Elle affirmait à Tizooma qu'elle pêchait -ce qui n'était pas faux-. Elle dirait aux autres qu'elle était à court de fond de teint -ce qui contenait une partie de vérité-.

Peut-être avait-elle décidé de s'éloigner un peu pour éviter de détruire d'autres membres ou d'autres objets importants pour les miliciens.
Peut-être que comme tout le monde, elle a des phases où l'on ne veut pas voir trop de monde.
Ou pas. Qui s'en soucie ?

Elle était de retour, pour leur jouer un.. bref.
Notez que son absence ultra-longue, et -elle en était persuadée- très ressentie aura duré deux-trois jours.

Et.. plus important. Sa main s'égara rêveusement pour recoiffer son chignon blond et impeccable tandis qu'elle réfléchissait. Elle était perplexe.
Non pas par la candidature, on lui avait bien dit qu'un riche essayait de postuler, et qu'il était aussi riche que pédant.
Mais pour la réponse.

Il met des coeurs dans ses réponses, Lethis ?

Il faudrait vraiment qu'elle apprenne à les connaître encore mieux.
Quoiqu'il en soit, elle apposa son avis à côté :


Citation :
POUR à une condition : il faudra partager.

Pourquoi embaucher un riche dont ils prédisent qu'il ne tiendra pas le coup si ce n'est pas pour voir la couleur de son argent, après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kid-Spirit
Cyber-Féca
avatar

Messages : 1619
Age : 18
Conjoint (e) : Pas intéressé
Localisation : Dans un coin tranquille pour dormir
Métiers : Un peu tout, surtout la sieste.
Humeur : Fatigué

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Ven 18 Jan - 9:05

Sa présence à la Taverne se faisait de plus en plus irrégulière, et il le savait. Avant, il passait tous les soirs, ou presque. Tout au moins allait-il à l'Eau Berge, ce nouveau lieu à Astrub où se réunissait bon nombre de personnes. Mais, en ce moment, ce n'était plus pareil. Il voulait rester seul, un peu. Il avait besoin de réfléchir, besoin de se détendre. Et pourtant, il avait été nommé Patron, il se devait d'être là, d'être présent, d'écouter ce qui se passait. Ce qui n'était pas vraiment le cas, car sa wadio était très souvent éteinte. Il n'avait pas envie d'entendre les disputes habituelles, et tout ce qui s'en suivait.

Il était encore sur une plage de la Dune Kane, ce soir-là. Il n'était jamais très loin. Et, contrairement à ce que l'on pouvait penser, il ne dormait pas. Il était assis, observant l'océan, rêvant d'un autre lieu, d'un autre temps. Il soupira. Il ne savait plus ce qu'il devait faire, il ne savait plus où il en était. Peut-être les Miliciens pouvaient-ils l'aider pour cela... Mais eux aussi, ils avaient leurs soucis personnels. Et il n'avait pas envie de les embêter avec cela, il n'était pas comme ça. Il soupira de nouveau, alors que le vent s'engouffrait entre ses cheveux, le décoiffant -pour pas qu'on puisse dire qu'il était coiffé avant-. Le soleil tombait, doucement mais sûrement. Bientôt, il allait faire nuit, et il allait pouvoir, comme depuis quelques jours maintenant, en profiter pour observer les étoiles, et se rendre compte qu'il n'était rien dans cette immensité. Il ferma les yeux alors que la lueur écarlate du soleil se reflétait sur l'océan. Il s'endormit.

Il fut réveillé par des bruits non loin de lui. Des voix. Il ouvrit les yeux, et constata que la nuit était tombée. Sûrement depuis un moment maintenant. Les voix se rapprochaient. Vu le dialecte, c'étaient probablement des Iops. Kid n'avait pas envie de les croiser. Il allait encore passer un temps fou à expliquer qu'il n'était pas là pour éventrer de pauvres Pichons innocents, mais simplement pour se reposer. Autant dire que pour un Iop, ce n'était pas une attitude naturelle, et c'était donc hors de portée de son domaine de compréhension, peu étendu. Il se leva donc, sans trop attendre, raccrocha à sa ceinture le petit sac qu'il avait posé à côté de lui et s'en alla, en essayant de faire le moins de bruit possible. Ces abrutis auraient été capables de le confondre avec un Pichon.

Il aurait pu rentrer chez lui, mais il avait peur d'y croiser sa soeur. Et, surtout, ce n'était pas la porte à côté. Non, il y avait un endroit beaucoup plus proche, et tout aussi accueillant: la Taverne. Il espérait que tout se passerait bien ce soir, que se serait calme et, d'un pas tout à fait quelconque, il s'y rendit.

Quelques clients étaient là, pas beaucoup plus que d'habitude. Il ne prit pas le temps de regarder si il y avait des Miliciens parmi eux, il voulait juste rejoindre une chambre dès que possible. Mais, sur le chemin, son regard s'arrêta sur le Panneau des Candidatures, où un nouveau parchemin trônait. Un parchemin relativement long, qui plus est. Il se rappela son devoir et, regardant vite fait à droite et à gauche, décida de le lire.

Son visage devint une grimace de dégoût après avoir terminé sa lecture. Pour qui se prenait-il, cet individu, à se croire supérieur comme ça? Il n'était pas étonnant qu'il connaisse Ascheryth. Ils avaient l'air d'être un peu pareil, tout les deux, dans le sens où ils étaient tout aussi peu enclin à se mêler avec le commun des mortels. C'était une attitude exécrable aux yeux du Féca. Il lut les réponses de ses camarades, bien qu'ayant la sienne en tête, et fut surpris par celle de Lethis. Il était presque improbable, tel qu'il le connaissait, que se soit lui qui ait écrit cela. On aurait plutôt dit Tizooma. Il devrait lui en parler, on ne sait jamais. Peut-être avait-il changé, même si ça paraissait peu possible. Ce détail mis de côté, il sortit sa plume et écrivit:

"Je ne suis pas aussi sûr que vous que vos talents nous soient nécessaires. Et j'ose espérer que vous vous comporterez convenablement avec l'ensemble de nos client -des "pauvres"-. Néanmoins, j'appose mon POUR, en espérant que vos chevilles dégonflent un peu à notre contact.

Kid, co-Patron de la Milice Ecarlate."

Ceci fait, il se dirigea en vitesse vers les chambres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tizooma
Milicienne
avatar

Nation : Amakna
Messages : 231
Age : 16
Conjoint (e) : Le bruit des vagues
Localisation : Loin de tout
Humeur : Calme

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Ven 18 Jan - 10:00

Tizooma n'était pas forcément de la meilleure des humeurs quand elle s'approcha du panneau des candidatures après avoir discuté avec Sibyl et Kid. En fait, elle avait rarement autant voulu du mal à quelqu'un. La guitare qu'elle s'était offerte à Bonta était d'excellente facture, un instrument magnifique qu'elle avait payé une petite fortune, mais elle n'avait à ses yeux qu'une valeur ridicule comparée au cadeau de sa mère brisé par une espèce de raclure de bas étage.

Ces douloureuses pensées n'arrangeaient en rien sa réticence quant à ce parchemin qui la dégoûtait au plus haut point. Pourtant, il n'était pas chose fréquente de la voir mettre autre chose que des coeurs roses sur une candidature. Sortant son crayon attitré, elle fit une croix absolument immonde et marqua plusieurs "naaaaan !" un peu partout. Le message était clair, elle ne voulait pas d'un type comme lui dans sa famille. Bien qu'elle savait que son vote ne modifierait pas celui des autres Miliciens, elle n'accueillerait vraiment pas avec plaisir celui qu'elle se voyait déjà appeler Messire Eldordure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fizone
Milicien
avatar

Nation : Amakna
Messages : 69
Conjoint (e) : Peanuts
Localisation : Un peu partout
Humeur : j'ai pas de hummer \o/

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Ven 18 Jan - 10:56

Fizone était changé, c'était indéniable. Sibyl avait parlé d'un comportement de pirate ... Non, devenir un pirate serait le plus grand des affronts. Jamais il ne pourrait. Il aimait traîner dans la taverne, calme depuis l'ouverture de l'Eau Berge, à Astrub. Ce qu'il ne pouvait pas supporter cet endroit, plein de gens, plein de pensées, plein de bruits. L'Eau Berge ... Une blague. Travailler avec des pirates ?

Fiz' avait un peu de temps, il avait pris l'habitude de dormir dans un coin de la taverne, pour ne pas qu'on le voit en arrivant. Il avait du mal à boire en ce moment, il pensait que c'était encore une histoire de souvenirs douloureux, d'amours brisés. Mais au final, qu'en a-t-il à faire ?

Il sait ce qu'il a fait, il sait. Le tableau d'affichage l'attirait ... Il pensait à des chachas. S'approchant de plus en plus, il reprit ses esprits et remarqua la nouvelle missive. Il la lut. Eldenval ... L'Eniripsa péteux qu'il avait voulu tuer l'autre soir ? Pour lui voler son argent ?

Boh, après tout, pourquoi pas. Ca lui ferait du bien de voir un gars comme lui se faire mater par la triste réalité de l'aventure. Peut être même qu'il survivrait et qu'il pourrait changer, qui sait. Il prit un crayon et inscrivit, maudissant Tizooma et son énorme croix rose 'Je pense que vous ne survivrez pas une semaine. Non, trois jours. Pourquoi diable vouloir mourir entre les pauvres ? Vous m'intriguez, je vous offre donc mon POUR une mise à l'essai, en espérant qu'il ne s'agira pas pour vous d'une mise à mort. Savez-vous comment on torture un Eniripsa ? ...'

Il relut son petit mot, assez fier. 'Je ne suis plus une peluche, un sac de poils'.
En rangeant son crayon, il fit tomber un morceau de tissu de sa poche, contenant une fleur de cerisier séchée. Pris de panique, il la ramassa, espérant que personne n'ait rien vu. Puis il retourna s'allonger , les mains derrière la nuque, les pieds croisés sur une table du fond de la taverne, pensant à son avenir prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zey Hël
Milicien
avatar

Nation : Sufokia
Messages : 41
Age : 18
Conjoint (e) : X
Localisation : Taverne de la Milice ou celle de Sufokia
Humeur : Têtu

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Ven 18 Jan - 11:43

Zey qui passait par là pour voir si il y avait quelqu'un à la Taverne, se rendit compte qu'il avait un papier d'accroché, se dépêchant d'aller voir ceci, il foutu de la bouse de bouftou partout ( Cherchez pas à comprendre, c'est un job à temps partiel. ) et il apposa sa pattoune avec des excréments de Sale Bêêêête et écrivit :

Un p'tit POUR de ma part.

Après ceci, il repartit tel une iopette en se bouffant le coin du bar et en jurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terry

avatar

Nation : Bonta
Messages : 118
Age : 19
Conjoint (e) : ^o^
Métiers : Mineur
Humeur : Uniformément continue

MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   Ven 18 Jan - 12:01

Après s'être pris un certain nombre de fessées face au grand Chuchoku, Terry se dit qu'il était préférable de laisser tomber pour le moment. Il fit un tour à la taverne de la milice où il n'avait pas mis les pieds depuis quelques jours.

Il parcourut le parchemin en vitesse et ajouta à son tour un mot au parchemin :


"Vous dites avoir reçu une bonne éducation, mais a-t-elle été suffisamment bonne pour que je ne vous surprenne pas en train de faire un bisou à quelqu'un à qui vous ne seriez même pas marié ? Si oui, je suis POUR !
PS : Pour vous, pauvre, c'est en dessous de combien de kamas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Eldenval] La pauvreté est un vilain défaut...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Nouvelle] La curiosité est un vilain défaut
» L'Orgueil est un vilain défaut
» Nuit 3 : La gourmandise est un vilain défaut !
» il faut sauver le soldat ryan
» [Recherche] Voici les Bionicle qu'il me faut absolument

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne du Poney qui Tousse :: Salle Principale :: Panneau des Candidatures-
Sauter vers: