AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'une vie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ascheryth
Roi des patates
avatar

Messages : 502
Age : 21
Conjoint (e) : ...
Métiers : Récolte : Trappeur,Paysan,Herboriste,Mineur / Artisanat : Maroquinier
Humeur : Hm.

MessageSujet: La fin d'une vie.   Ven 17 Mai - 9:08

Il marchait dans les rues de Bonta, se dirigeant vers ce qui semblait être une boutique. Le Crâ entra dans l’enceinte de la bâtisse d’un pas hésitant et peu sûr. A l’intérieur, des étagères remplies de fioles et autres bizarreries en tout genre étaient disposées derrière un petit comptoir. La décoration et les meubles semblaient plutôt anciens, tandis que le plancher craquait sous ses pas à mesure qu’il avançait. Observant les étagères avec une certaine curiosité, il ne se rendit pas compte qu’il était observé par l’occupant de la boutique, depuis un coin de la pièce.

- Vous cherchez quelque chose ? demanda l’Eniripsa, un sourire aux lèvres.
- Ou-oui , je… suis venu pour ma commande, enfin vous savez…
- Hm… ? Oh.. ! Oui ! Je me souviens de vous ! Vous êtes le Crâ de l’autre jour… Comment c’est déjà… Trucbidulemachinchosechouette…
- Eltharos, répondit-il en soupirant.


L’Eniripsa s’approcha de lui, toujours avec la même expression au visage, jaugeant Eltharos du regard, de haut en bas. Il tourna autour de lui comme pour le détailler, se demandant pourquoi un tel client avait besoin de ce genre de commandes. Le crâ fit un geste de recul, par précaution, si bien que n’ayant pas envie d’insister d’avantage, ni d’effrayer son client, l’alchimiste s’éclipsa quelques minutes dans l’arrière-boutique, laissant Eltharos dans la pénombre. En effet, seules quelques bougies peinaient à éclairer tout le magasin, d’autant plus qu’aucune fenêtre n’était installée, donnant un sentiment d’enfermement peu rassurant. Le Crâ retenait ses mains tremblotantes, respirant calmement. Après coup, l’Eniripsa revint avec une petite fiole au contenu clair et transparent, tout en souriant à son client, à qui il tendit l’objet :

- Vous savez, c’est la première fois que l’on me fait ce genre de commande.
- V-vous en faites pas… Je ne dirai rien. Personne saura que je suis passé chez vous, vous n’avez pas à vous en faire si vous avez peur de vous faire arrêter…
- Hm… Je vous fais confiance dans ce cas. Quoi qu’il en soit, vous me devez quelque chose en retour, il me semble…

Eltharos acquiesça, sortant une bourse remplie de son sac, puis déposa celle-ci sur le comptoir dans un bruit sourd. Le vendeur prit l’air étonné en voyant autant de Kamas dans cette bourse, il y avait au moins le triple du prix demandé là-dedans. Il n’eut d’ailleurs pas eu le temps de le remercier que celui-ci était déjà parti.

Il errait. Il errait sans cesse, et depuis bien longtemps, ne sachant plus où aller. Il s’était pourtant résolu à rejoindre Sufokia, mais là-bas il ne retrouva qu’une Taverne vide. Qu’est-ce qu’il espérait après tout ? Il se décida alors à poser son sac au bord d’une petite plage, à l’abri de tout regards, loin des foules, tandis que la nuit commençait doucement à tomber. Seules les vagues arrivaient à se faire entendre, dans leur aller-retour incessant. Une fois entré dans son sac, Eltharos poussa un soupir de soulagement avant de venir poser sa fiole sur une grande table où des assiettes, des couverts, des chopes étaient dressés comme dans un véritable restaurant. Sans plus attendre, il s’attela à éplucher quelques pommes de terre, à préparer des plats en tout genre, jusqu’à ce qu’il n’ait plus assez d’ingrédients pour préparer quoi que ce soit.

A mesure que le temps avançait, la grande table se voyait être décorée de tous ces plats dont les odeurs se mélangeaient, certains mêmes diraient que ces odeurs rappellent leur enfance. Cette disposition laisserait voir à n’importe qui qu’une immense fête se préparait. Un léger sourire aux lèvres, Eltharos fit le tour pour verser du jus de cawotte dans chacune des chopes. C’est une fois qu’il eût finit, qu’il vint en bout de table, restant debout et levant son verre :


- Je trinque ! Pour la Milice Ecarlate ! Que notre Mémoire perdure dans l’esprit des gens, que notre Légende soit éternelle ! Que notre immense famille s’agrandisse ! Je trinque à nous, je trinque à vous, je trinque pour moi… Vive la Milice !

A peine son discours terminé, Eltharos se saisit de la fiole d’un geste vif et but son contenu d’une seule traite.

Un léger bruit. Puis un bruit sourd.

Il gisait au sol, inerte.

Il était mort. […]

*****************************************************

Un tofu arriva quelques jours plus tard à la Taverne de la Milice :

« Chers Miliciens,

Je vous souhaite de perdurer, que votre famille s’agrandisse. Moi, j’ai perdu la mienne il y a de cela longtemps, trop longtemps.

Je ne supporte plus ce que je suis, je ne supporte plus de vivre au passé.

Alors, merci, merci pour tout ce que vous avez fait pour moi.

Lethis, peut-être que tu n’as pas changé, mais au fond tu restes quelqu’un de bien. Je me suis toujours demandé si au fond tu pensais la même chose pour moi… Je ne le saurai sans doute jamais. Reste toi-même, continue de vivre.

Kid, merci. Tu as toujours été le plus sage de la famille. Continue de marcher sur les traces de ton ancêtre, il était quelqu’un de très bien, il était toujours là dans le besoin. Vraiment, Merci.
Sibyl… Vous m’avez maintes et maintes fois soigné, vous êtes une excellente Eniripsa, j’espère sincèrement que tout ira bien pour vous.

Asgaya, vous m’avez toujours aidé dans les pires moments, vous avez essayé de m’entrainer. J’ai passé d’agréables moments en votre présence, je n’oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi, je vous suis extrêmement reconnaissant. Puissiez-vous vivre heureuse, au moins vous n’aurez plus à me porter comme fardeau.

Merci… Chymes. Tu es sans nul doute la meilleure des patronnes, t’as toujours été là au besoin, quand un membre de la famille n’était pas bien ou en danger. Je souhaite que tu réussises avec ta nouvelle famille, reste telle que tu es, c’est ainsi que l’on t’as toujours respecté et apprécié.

Enfin… Ascheryth. Vous m’avez sauvé une fois, je vous dois encore une dette… Tout ce que je souhaite c’est que vous soyez heureux à l’avenir. Je sais que vous en êtes capable. Merci.

Amis, frères, sœurs…

Adieu.

Eltharos. »

*****************************************

[…] Il était mort.

Sur le devant de chaque assiette on pouvait distinguer des petites cartes avec pour chacune des noms inscrits dessus :

« ‘Lethis’-‘Kid’-‘Chymes’-‘Spirale’-‘Amenyte’-‘Tim’-‘Amaelia’-'Taah’-‘Jeth’ »

Cette époque n’était pas faite pour lui : certains diront qu’il a succombé au désespoir, d’autres qu’un Crâ reste un Crâ : un lâche.

Ceci marque la fin du plus grand des cuisiniers : le Roi des Patates.


[HRP : J'me suis tapé des musiques déprimantes, j'ai eu presque la larme à l'oeil en écrivant ce texte. Vous êtes libre de donner votre avis dessus, mais j'tenais juste à dire que j'vous nem, et que j'espère qu'on continuera à se parler sur Skype comme on le fait. Alors merci pour tous ces moments qu'on a passé ensemble et tout, j'vous nem bande de patates <_<.

*lance le sort "groKâlindeMasse"*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asgaya
Milicienne
avatar

Nation : Brâkmar
Messages : 130
Age : 21

MessageSujet: Re: La fin d'une vie.   Ven 17 Mai - 11:25

[*nem aussi très fort tout le monde* bouhouhou pov Eltha ... ! Hum ... Dis dis en juillet tu nous feras des patates avec de la vache qui rit ? Laughing ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymes/Sonaë
Pandalol
avatar

Nation : Bonta
Messages : 4091
Age : *ne dit jamais le vrai, de toute façon*
Conjoint (e) : Non, merci
Localisation : Dans Tonkult :C
Métiers : Joaillemage, chasseuse
Humeur : Joueuse

MessageSujet: Re: La fin d'une vie.   Lun 20 Mai - 0:31

[La Milice est morte, vive la Milice ;;

Vous me manquez bande de gens, j'vous n'aime fort, vous êtes ma famille virtuelle depuis quatre ans - toujours d'ailleurs -, la Milice est le meilleur truc qui me soit arrivé en jeu et j'espère qu'on continuera de déconner loooooongtemps :3]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Everything in life is important,
Important things are simple, simple things are never easy." (E. A. Murphy)
"S'il n'y a pas de solution, alors il n'y a pas de problème."
"Everbody is a genius. But if you judge a fish by its ability to climb a tree, it will live its whole life believing that it is stupid." (A. Einstein)

Avatar by Lethis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chymaille.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'une vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'une vie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne du Poney qui Tousse :: [Inter-Univers] Autour d'une table :: Paperasse-
Sauter vers: