AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mauvais augure ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Melatonine

avatar

Messages : 9
Age : 17 ans

MessageSujet: Mauvais augure ?   Jeu 27 Mai - 3:23

Beaucoup s'accordent à désigner l'Abraknyde sombre comme la plus effrayante et la plus fourbe des créatures des bois. On ne compte plus les aventuriers qui, initialement partis pour cueillir des champignons ou simplement marcher au calme, sont revenus blessés et un peu assommés. On les craint parce qu'on les voit moins bien qu'un sanglier, ils vous sautent dessus d'un coup, à plusieurs et de loin. Pourtant, de mémoire d'homme, peu d'aventuriers aguerris avaient succombé à leur violence. Il y avait encore quelques apprentis combattants pour se laisser prendre au piège, mais ces créatures n'étaient pas meurtrières, elles n'avaient que faire de la viande humaine. Et fort heureusement, elles vivaient exclusivement dans la forêt près d'Astrub.

Voilà bien ce qui inquiétait Fay, disciple de Sadida verte de la tête aux pieds, ce matin-là. Elle arpentait la forêt d'Amakna depuis plusieurs années quotidiennement, que ce soit pour ses herbes ou s'assurer que les bûcherons ne se laissaient pas emporter par leur enthousiasme à la hache. Elle connaissait le coin par coeur, savait ce qu'il fallait et ne fallait pas faire, de quoi il fallait se méfier. Et jamais, elle n'avait vu un cadavre dans cet état-là. Un sanglier ou un bouftou aurait piétiné un novice, un Mulou aurait griffé et mordu de partout, un Abraknyde l'aurait frappé avec ses branches. Un aventurier confirmé mais momentanément affaibli aurait pu se laisser surprendre. Jamais, cependant, une seule créature locale n'aurait mordu au niveau du coup et laissé saigner sur place sans toucher au reste. Elle connaissait l'existence de la Taverne du Poney qui Tousse, laquelle avait une clientèle un peu particulière, néanmoins ce n'était pas leur style. Penchée sur le cadavre de la jeune Ecatte, Fay baissa tristement les yeux. Il s'agissait de la onzième victime en dix jours qu'elle trouvait dans ces bois, toutes tuées de la même manière et, apparemment, de manière très rapide. La victime n'avait pas eu le temps de se défendre, visiblement, puisqu'il n'y avait aucune trace de lutte. Presque comme si elle s'était laissée faire, à moins que son attaquant eût été tellement rapide qu'il ne lui avait pas laissé le temps de réagir. Les victimes étaient ensuite enterrées et les traces étaient effacées avec habileté, néanmoins Fay les trouvaient toujours : son flair et son sens de l'observation étaient bien rôdés.

Elle frissonna longuement et releva le regard. Il devait s'agir d'un humain, aucun animal n'avait cette minutie ni cette cruauté. Les animaux tuent pour survivre, non par plaisir, et ne pensent pas à couvrir leurs traces. Elle regarda autour d'elle, tout à coup un peu inquiète, et scruta l'obscurité. N'avait-elle pas entendu une branche craquer ? Là, une ombre remuer ? Sa respiration s'accéléra. Elle honorait son Dieu en prenant soin de la nature, non en combattant selon ses méthodes. Elle ne portait un bâton que pour maintenir les animaux en respect en cas d'urgence, et jamais, au grand jamais, n'avait-elle levé la main sur un autre être humain.

Vulnérable.

Les yeux du prédateur la suivaient depuis maintenant une demi-heure sans qu'elle ne le sache. Elle savait encore moins qu'elle était la proie d'une créature qui ne craignait rien, et qui pouvait se déplacer si silencieusement que les Mulous eux-mêmes ne la détectaient pas. Le prédateur se déplaçaient habilement entre et dans les arbres, rapidement, sans laisser de trace visible. Il fut donc aisé pour lui de se laisser tomber de sa branche sur Fay. Dans la demi-seconde qui suivit, les crocs se plantaient dans la gorge palpitante alors que, sous l'effet de la douleur et de la peur, la sadidette était incapable d'esquisser un mouvement. Encore quelques instants, et le corps s'effondrait mollement contre son chasseur. Lequel, incapable de s'arrêter comme il l'aurait dû - comme on le lui avait pourtant appris -, continua d'aspirer le liquide presque brûlant jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Le reste n'était que routine.

Lidræ n'éprouvait aucun remords alors qu'elle s'éloignait des lieux. En revanche, une vive contrariété secouait le coin de ses lèvres de tiques nerveux. Elle ne méprisait aucunement la vie humaine, même si y mettre fin en soi ne lui posait aucun problème de conscience. En revanche, être incapable de se maîtriser à ce point lui posait un réel problème. Son retour à la Milice Ecarlate, l'approbation de ses Patrons - et d'une en particulier - en dépendait. Elle tripotait distraitement son bâton en marchant souplement sur les brins d'herbe qu'elle semblait à peine effleurer. Sadida était-il fâché qu'elle ait tué une condisciple ? Elle n'avait pas pu l'identifier au préalable, elle avait juste... tellement faim... La proie, la stratégie, la sensation de manque qui s'appaisait. Tout cela formait un tel mélange quand elle chassait que rien n'était réel. Et tout l'était trop.

La Taverne était en vue. Sa wadio, encore clandestine, pendait à sa ceinture. Elle n'avait pas encore raccroché le blason à sa tunique. Elle traversa la petite clairière en volant presque, et se pencha sur le puits pour se nettoyer le visage. Les humains n'aimaient pas trop voir leur sang ailleurs que dans leurs veines, à quelques exceptions près. Le soleil éclairait enfin sous les feuilles des hauts arbres, il y avait probablement quelques Miliciens d'éveillés. Elle s'essuya soigneusement, et franchit la courte distance qui la séparait de la porte, qu'elle poussa. Les odeurs étaient nombreuses à l'intérieur, pas toutes alléchantes. Elle venait de se nourrir, heureusement, et du moment que personne ne la provoquait... Un Milicien était justement là. Elle ne l'approcha pas, resta sur le seuil, et lança de sa voix à la douceur incomparable :


"Bonjour, vous allez bien ?"

{Au cas où certains lents d'esprit se poseraient la question : oui c'est un RP multi, oui vous pouvez répondre :p}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mauvais augure ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un messager de mauvaise augure
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Peut-on être fondamentalement mauvais à Magic et le rester?
» Votre plus mauvais joueur titulaire !!!!
» Trick or treat - Des friandises ou un mauvais tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne du Poney qui Tousse :: [Inter-Univers] Autour d'une table :: Air de Paix-
Sauter vers: