AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tomoh, ou la Naissance d'une légende.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tomoh

avatar

Nation : Bontarien
Messages : 17
Age : 18 ans
Conjoint (e) : Sephinioo
Localisation : Dans la hote du minitoboule.
Métiers : Capable de presque tout Fm...
Humeur : Romanesque !

MessageSujet: Tomoh, ou la Naissance d'une légende.   Ven 11 Fév - 13:12

Tomoh, La mercenaire

*L'homme au grand chapeau s'assis, ouvrit grand son manuscrit, s'éclairci la gorge et commenca, sous l'oeil intéressé de son disciple.*

C'est une étrange et terrifiante histoire que je m'aprète à te compter, jeune Teldrick, une histoire de courage, d'héroïsme, mais aussi de haine et de douleur. Es tu prets à l'entendre ?

* Le jeune garçon, que l'impatience faisait frémir, hocha vivement la tête. Et le vieil homme avec un sourir complice commença son récit*

On raconte que par une nuit de Descendre, parmi les plus froide qu'on ait jamais connu sur les terre d'amakna une jeune disciple Sadida vint au monde dans des conditions particulières, ca mère, victime d'un incident de transporteur brigadin l'a mis au monde en haut d'un arbre, avec pour seule compagnie un corbak affamé qui ayant senti l'aubaine, observait la scène d'un œil gourmand. Elle parvint à descendre tant bien que mal, son bébé sous un bras, l'autre frappant le corbac trop collant.

Elle déambula longtemps dans cette foret, cherchant sans résultat un abris ou se cacher, avant de tomber par hasard sur une ancienne cabane. Au bord de l'évanouissement, elle poussa la porte à moitié arraché, emmitoufla délicatement son enfant dans un linge sale trainant à même le sol. Elle eu à peine le temps de le poser, que ces yeux se révulsèrent et elle tomba sur le coté. Un flot de sang sortait de sa hanche, percée par un éclat de bois du transporteur.

Quelques heures plus tard, un jeune sadida monté sur sa fringuante Dragodinde fut arrêté par le cris d'un nouveau né. Il trouva le corps à demis dévoré de la mère, et deux mulou pas encore rassasiés qui tentaient tant bien que mal de venir à bout d'une étrange boules de ronce à l'intérieure de laquelle provenait les cris.

N'écoutant que son courage, Il engagea le combat. Le Premier mulou fut frappé aux pattes par une ronce qui lui en arracha une au passage. Mais le deuxième, plus rapide, évita l'assaut et fonça, crocs retroussés sur son assaillant qui encore tout engourdi par le froid ne parvint pas à bouger assez vite pour éviter la bête. Le choc lui coupa le souffle, il fut projeté au sol, le mulou sur lui. Les crocs du monstre se rapprochèrent lentement de son cou et il senti sa dernière heure arrivée... Quand soudain, Les crocs stoppèrent. Avec un couinement ridicule la bête fut attiré en arrière, une ronce enroulé autour de sa taille, et mourut broyé par celle ci.
La ronce se rétracta et vint disparaitre aux pied d'un nouveau né, encore tout sanguinolent de sa naissance. Le jeune sadida, comprenant avec horreur que le corps déchiqueté était celui de la mère de l'enfant. Il ramassa le bambin et reparti avec lui pour le chateau ou il vivait, après tout, cette môme venait de lui sauver la vie...

Les années passèrent, et au chateau on apprit à appeler cette petite " princesse Tomoh " Car le jeune sadida qui l'avait recueilli n'était autre que le prince héritier Olost, qui depuis avait hérité du trone de son pêre. Au fil du temps elle est parvenue à développer des pouvoirs extrêmement puissants, et passait ses journée à défier les garçons de sa race en combat singulier, sa lubie était de devenir un guerrier,bien que cela fut interdit pour les sadidettes.

Jamais elle ne perdait, jusqu'au jour ou un nouvel arrivant fit son apparition, un sadida errant, un mercenaire rescapé d'une guerre lointaine venu trouver refuge au chateau. Comme tout nouveau venu, elle le défia, du haut de ses 15ans. Surpris et amusé, il refusa, mais à peine avait-il fait un pas qu'il du contrer les attaques de cette jeune furie. Extrêmement étonné des prouesses de cette enfants il fit durer quelques minutes le combat afin de la jauger, puis sans ménagement la plaqua au sol, et l'immobilisa avec ses ronces.

Le temps de son séjour au chatau il entraina ne secret la jeune Tomoh au maniement des différentes armes, épée, dagues, marteau haches, et même baguette et bâton magique. Et le jour de son départ, il demanda audience au roi, et lui demanda s'il pouvait prendre sa fille avec lui, car il sentait en elle un grand pouvoir. Le roi, hors de lui, fit renvoyer le maitre d'arme hors des enceintes du chateau, et interdit à sa fille de le revoir. Car il connaissait les rêves de son enfant, et craignait de la voir partir car il savait qu'elle ne reviendrait pas. Le maitre d'arme ayant sentit l'issu de la discutions avait au préalable avoué à sa protégée les mensonges de son père concernant sa naissance. Cette nouvelle ne fut pas un choc pour elle, elle s'y attendait. Quelque chose en elle l'avait toujours poussée vers l'extérieur, elle comprenait désormais ce que c'était, la certitude d'appartenir à un autre monde, et qu'une autre vie l'attendait.

Cette nuit la, elle s'enfuit du chateau, et retrouva le maitre d'arme à la lisière du bois. Il avait deviné qu'elle viendrait, il l'attendait. Leur périple commença ainsi, un maitre et son élève traversant le monde. Elle, avec son éternelle soif d'apprendre. Et lui, avec son art et sa maitrise qui ne demandait qu'à être partagée. Ils vivaient grâce à de petits contrat qu'il décrochaient dans les villages qu'il traversaient. Des chasses à l'homme pour la plupart, mais aussi des chasses aux monstres, et des batailles livrées pour le plus offrant. C'est au cour de l'une de ces batailles que la tragédie se produisit.

Koltor, le seigneur Sacrieur le plus sanguinaire de l'époque, venait de déclarer la guerre à village d'éniripsa. Ceux-ci, ne possédant que très peut de guerrier avaient loués les services de Tomoh et de son maitre. Le vieil homme refusa tout d'abord, car il n'avait que peut de doute quand à l'issue du combat. Mais Tomoh Insista, Brulante d'impatience à l'idée de pouvoir prouver sa valeur, inconsciente des risques. Le vieux maitre se laissa convaincre. La bataille fut comme le maitre l'avait prédit, inégale. Et les force eniripsa furent très vite anéanties. Tomoh et son maitre furent les derniers encore debout. Koltor s'approcha des deux guerriers, le sourire vicieux et sur de lui, et sous leurs yeux, il attrapa une jeune eniripsa bléssées à ses pied, et d'une simple pression de sa main, broya le crâne de la malheureuse. Tomoh, ivre de rage se rua, dagues brandies sur le sacrieur, qui l'envoya rouler au sol d'un simple coup de poing. D'un seul ordre, il obligea ses soldats à se saisir du maitre d'arme, et sous les yeux impuissants de Tomoh, le décapita. Les derniers mots du maitre d'arme s'envolèrent avec sa tête. " N'ai de cesse de découvrir qui tu es, je ne t'oublies pas, Princesse..."

Ce qui est arrivé après varie celons le conteur, mais la version la plus connue et surement la plus vraie est que Tomoh, après avoir assisté à la mort de son maitre, son seul vrai et unique ami, est entrée dans une fureure telle que ses forces ont été décuplées, certain parle même de l'esprit de la déesse sadida qui serait entré en elle. Mais tout ce que l'on sait, c'est que de tous les sacrieur présent sur place, un seul est encore en vie. Il est devenu fou, et parle d'un démon, massacrant tout sur son passage, et d'un enfer de ronce, de feu et de sang se propageant sur des kilomètres.

Quand à Tomoh, elle continue à chercher ses origines, elle est devenue une sadidette mercenaire à la solde du plus offrant, la douleur est encore très présente dans son coeur, et malheur aux sacrieur qui croiseront son chemin...

* Le vieil homme referma son grimoire, et observa le jeune garçon assis devant lui.*

Alors Teldrik ? Qu'as tu pensé de cette histoire ?

* L'intéressé se gratta le sommet du crâne perplexe *

J'en sais trop rien maitre,Pour sur que c'est une sacrée histoire, avec baston et tout, comme je les aime... Mais est-ce vraiment la véritée, je veux dire, ça s'est vraiment passé ?

Ca, c'est à toi de le découvrir, si je t'ai raconté cette histoire c'est pour que tu prennes conscience de la difficultés de la voie que tu a choisis, guerrier est un métier difficile

* Teldrik poussa un soupire et leva les yeux aux ciel*

vous les adultes, vous n'arrêtez pas de me faire la morale ! mais je sais ce que que je veux ! >>

*sur ce il se leva et déguerpi vers la sortie.*

Pffft...Les enfants, Tous les mêmes..

*Sur le chemin menant un village, une jeune sadida s'avance d'un pas décidé. Elle interpelle une jeune sacrieure courant dans sa direction. *

Bonjour petit ! C'est quoi ton nom ?

Teldrik madame !

Dis moi Teldrik, c'est bien ton village que l'on voit au loin ?

Ben oui ! Vous cherchez une auberge ? Mon pere tien la meilleure du village ! il vous fera surement un prix, vu comme vous êtes jolie !

Oh Oh ! Tu veux bien m'y emmener ?

Bien sur m'dame ! Vous verrez, on est les meilleurs sacrieurs du monde ! les plus forts ! *dit-il en détalant vers le village*

Jespère bien... * Murmura Tomoh, en portant la main à son fourreau.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tomoh, ou la Naissance d'une légende.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Investigation] Qui mourra dans La Légende Renaît ?
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» [Blog] Les lieux du film "BIONICLE La légende renaît spécial JM134"
» [Multimédia] Trailer de la Légende Renaît & extraits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne du Poney qui Tousse :: [Inter-Univers] Autour d'une table :: Paperasse-
Sauter vers: