AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Glaciale Aventure...

Aller en bas 
AuteurMessage
Nataxis
Apprentie
avatar

Messages : 7
Age : 26
Localisation : Uh... partout où je peux dormir !
Métiers : Dormeuse Affirmée et Certifiée !
Humeur : Enflammée

MessageSujet: Glaciale Aventure...   Sam 21 Mai - 21:19

[HRP: Pour ceux qui étaient la vendredi à la serre du Royalmouth, vous avez vu Nataxis, vu sa façon d'agir, de parler. Mais peut être que sa vision propre des choses vous intéresse...:3]

Rencontrer Chymes... Elle s'en souvenait le soir même, lorsqu'elle laissa la disciple de Crâ, dirigeante de la Milice, et Barbomb, disciple de Sacrieur qu'elle trouva d'ailleurs peu bavard... Mais impossible de savoir pourquoi elle devait être éveillée lorsqu'elle sortit des limbes, le lendemain matin. Enfin matin... Chez Nataxis, la matinée commence à midi, voire plus tard. Les personnes l'ayant rencontrée seront bien d'accord avec ça. Enfin bref... Levée tôt le matin, à savoir un peu après la montée au zénith de l'astre d'or, elle partit en quête de monstres pour s'entraîner un peu. Il était prévu qu'elle aille combattre des monstres avec Chymes, puis qu'elles aillent toutes deux boire un coup, histoire de faire connaissance. Elle n'avait certainement pas prévu ce qui s'ensuivrait lors de cette rencontre. Rien de surnaturel, rien d'extraordinaire, ou qui mette le monde en péril. Mais la perception des choses de Nataxis est particulière. Vous verrez.

Quoi qu'il en soit, sa recherche d'entraînement fut clairement infructueuse. Elle ne trouva pas de monstres à la hauteur de ses attente, mais en revanche, fut ravie de constater qu'elle trouvait le sommeil aussi facilement. Temps d'éveil de ce début de journée... dix minutes. Temps de sommeil, vingt-trois heures. Une journée bien remplie en somme...

Elle se réveilla quelques minutes après l'heure convenue de son rendez vous. Ne prenant ni la peine de se coiffer, de se préparer ou autre, elle se précipita à la Taverne du Poney qui tousse en espérant y trouver une Chymes conciliante. Et c'est ce qui se passa. Elle ne semblait pas dérangée outre mesure par son retard, mais lorsqu'elle lui renvoya le tofu privé que Nataxis lui avait envoyé elle même, elle fut largement surprise de constater que plusieurs Miliciens souhaitaient la rencontrer. M'enfin, pourquoi pas. Elle aurait préféré commencer par un tête à tête pour commencer, mais n'avait pas envie de froisser ceux qui prenaient le temps de la recevoir et de faire connaissance. Et après tout, un Donjal Meulou semblait prévu... Elle l'aimait bien celui là. Oh, elle l'avait fait un nombre incalculable de fois, mais c'était toujours amusant. Sauf que justement... plusieurs d'entre eux semblaient aussi l'avoir fait pas mal de fois, et ne semblaient pas partager son enthousiasme et son optimisme. Ce fut ce qui la poussa à accepter de partir en donjon, sur Frigost. La Serre du Royalmouth, pour être plus précis...

Un enfer glaciaire. C'est à peu près tout ce dont ses yeux se souviennent. Non pas qu'elle ait oublié les miliciens, bien au contraire. Sans eux, elle aurait sûrement déboulonné avant même d'atteindre la Serre. Mais... Dès son arrivée, tout tourna au vinaigre, dans sa tête.

Ce blanc et ce gris, omniprésents... Devant ses prunelles de rubis légèrement plissées à cause du vent, les souvenirs affluaient, sans qu'elle puisse avoir le moindre contrôle dessus. Toutes ces couleurs lui faisaient mal au crâne... Elle se revoyait ici enfant, à trimer jour et nuit pour sa famille. La seule chose qui lui permettait de tenir, ce vague espoir, cette espérance d'arriver un jour à l'affranchissement. Que faisait-elle ici ? Pourquoi était-elle obligée de parcourir incessamment ces terres gelées, peuplées de monstres dangereux, pour le seul compte d'une famille qui ne l'aimait même pas ? Et pouquoi persistait-elle à les considérer comme son père et sa mère ?

Elle revoyait les longues journées de marche dans le blizzard. Vêtue de haillons, battue sans cesse par le blizzard incessant. Elle se revoyait "chez elle", au domicile de ses parents en fait. Battue par son père, puis sa mère, pour ne pas avoir fait ce qu'ils demandaient correctement. Le sang affluait dans ses veines, la réchauffant de l'intérieur. Le feu qu'elle avait choisi de maîtriser refusait le contrôle et l'asservissement. Elle devenait une vraie torche ambulante, une bombe à retardement. Ce qu'elle touchait s'enflammait sans qu'elle ne le veuille. Du blanc on passait au rouge, au rouge brûlant comme celui de la colère. Au rouge flambant infernal, celui du sang. Celui de la douleur, celui de la haine, celui de la destruction. Et puis soudainement... le noir. Le noir du vide, du néant total, de l'inconscience. Elle se réveillait des heures plus tard, enfermée dans la cave de leur petit baraquement, ligotée à des chaînes glacées, qui entravaient ses membres et ankylosaient ses muscles. C'était proprement infernal.

C'est dépitée qu'elle rejoint le groupe de Miliciens pour se faire le Royalmouth. Sans enthousiasme aucun, cette fois.

Ce qu'elle retint des combats à proprement parler... pas grand chose. Premièrement, son chapal du chêne mou l'empêchait de voir quoi que ce soit. Et deuxièmement, elle ne voulait pas revoir ces sales bestioles. Les mêmes, qui outre sa famille, avaient rendu sa vie glacialement infernale... On lui demanda comment elle faisait pour viser... sur Frigost, la vue est inutile, de toute façon. Qu'y aurait-il à voir ? Des monstres ignobles ? Des étendues de neige et de glace à perte de vue ? Le tout gâché par un blizzar incessant. Inutile d'ouvrir ses prunelles, il faut donc ressentir les présences... Et c'est ainsi que Nataxis déchaîne sa colère sur quelqu'un. Qu'importe la qualité de son champ de vision, il ne lui sert pas à grand chose quand elle combat. Et les Boufmouths se suivent de toute façon à l'odeur.
Non vraiment, le seul point agréable de ce donjon... Les Miliciens, avec qui finalement elle s'entend bien. Le reste déchaînait dans sa tête des tempêtes d'images bine trop désagréables pour qu'elle prenne du plaisir à combattre, chose rare. Fugaces, les visions allaient et venaient au rythme du déchaînement de la force des autres. La sienne se déchaînait quelque fois, uniquement pour montrer qu'elle était toujours là, malgré son envie de dormir. Non pour faire une sieste agréable, mais juste pour entrer dans les royaumes de l'inconscience et fuir cette réalité gelée et blessante. Si elle ne dormait pas de toute façon, elle risquait encore de devenir folle -plus qu'elle ne l'était déjà- et mettre en danger les Miliciens autant qu'elle même. Les ravages incendiaires qui se déchaînaient dans certains cas avaient notamment mis le feu -ou plutôt détruit jusqu'à la charpente- toute une taverne, tenanciers et clients compris. Pas étonnant qu'elle reste tout le temps seule, tout compte fait. Mais elle n'est pas faite pour ça. Elle veut une famille, une vraie. Pas comme celle qui l'a achetée à sa pauvre mère pour en faire une esclave, tout juste bonne à ramener du bois ou à aller tuer des montres pour tisser des couvertures. Une famille qui l'apprécierait malgré ses défauts. Mais elle ne veut pas non plus les mettre en danger par sa présence. Elle savait ce que ça engendrait comme conséquences, mais perdait toujours conscience d'elle même pendant ses crises.
En d'autres termes, un curieux paradoxe laissant perplexe, qui a de quoi rendre fou. Vouloir rejoindre une famille en ayant peur de la mettre en danger. C'est peut être pour ça qu'elle aurait préféré le tête à tête avec Chymes. Elle aurait pu lui expliquer, tranquillement, lui confier ses inquiétudes. Le faire en présence de sept autres personnes ne l'engageait pas du tout. Non pas par manque de confiance, mais parce qu'il s'agit d'une chose dont elle déteste parler, quelque chose qu'elle a du mal à dire déjà à une personne, alors à sept paires d'yeux fixées sur elle... N'essayons même pas d'imaginer la difficulté.

Finalement, le Royalmouth est décédé, sans que personne ne s'en tire avec de graves blessures. Tant mieux... Après avoir salué tout le monde, tous ceux qui l'avaient accepté pour cette petite sortie, il était temps de décompresser. D'aller boire quelque chose suffisamment violent pour annihiler ce sentiment de froid intérieur, de colère mêlé de chagrin. Le souvenir de sa vie d'esclave était toujours aussi présent. Peut être que ses siestes avaient plusieurs objectifs, finalement. D'une part, fuir ce souvenir autant que possible, l'empêcher de mettre la main mise sur elle entièrement. D'autre part, elle rattrapait peut être aussi le temps perdu, celui où elle ne dormait pas. Celui ou au contraire, rester éveillée était une obligation. Un ultimatum même. Si elle s'endormait, elle était soit brutalisée par ses acheteurs, ses parents, appelez ça comme vous voulez, soit elle risquait d'être emportée loin de ce monde par les bises gelées des terres glaciaires sur lesquelles elle évoluait.


*Enfin, le sommeil. Enfin le voilà. Emporte moi mon amour, loin d'ici, loin de tout. Que ce soit dans le monde des rêves ou dans le néant, serre moi fort contre toi. De toutes tes forces, et fais moi parcourir les limbes aussi longtemps que tu le peux. Ne me fais pas revenir avant que je n'aie entièrement profité de toi. Laisse moi savourer ton parfum immatériel de soulagement et de plénitude. Laisse moi déguster avec délice la chair éthérée de tes bras, le goût musqué onirique de tes lèvres qui à chaque baiser, m'entraînent encore plus loin dans l'empire de l'inconscience. Merci d'être venu mon amour. Aime moi comme tu sais si bien le faire, aime moi si fort que je m'oublierai moi même entre tes bras, tête posée contre ton buste, oublieuse du monde entier. Merci, Sommeil.*

[Post unique, vous pouvez donc commenter à la suite si ça vous dit =p ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Glaciale Aventure...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fabuleuse aventure du mage Bwork Grip Souh
» La suite des aventure de LeLapin - LeLapin à l'Elysée
» [Blog] Mon aventure
» La fin d'une aventure ...
» Pas vraiment une aventure, juste un petit fait divers.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne du Poney qui Tousse :: [Inter-Univers] Autour d'une table :: Air de Paix-
Sauter vers: